Daniel Negreanu, un joueur d’exception

Daniel Negreanu

Source: Wikimedia Commons

Nous continuons notre série sur les meilleurs joueurs de poker de la planète. Après être passés par la Norvège avec la plus jeune championne du monde, nous nous arrêtons au Canada, terre natale de Daniel Negreanu. Daniel est né en 1974. Ce qui fait la notoriété de ce professionnel du jeu de cartes, ce sont les six bracelets qu’il a gagnés pendant les très convoitées World Series of Poker (WSOP), mais également ses deux titres obtenus lors du World Poker Tour (WPT). Si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans l’aventure du poker, pourquoi ne pas rejoindre votre casino en ligne ?

Un jeune homme plutôt ambitieux

Daniel Negreanu est né à Toronto, dans la province de l’Ontario en 1974. À la base, sa famille a décidé de quitter la Roumanie pour rejoindre le Canada dans le but de commencer une nouvelle vie et en quelque sorte de vivre le rêve américain. Depuis son jeune âge, le joueur s’est montré plutôt ambitieux. Il a dit lors d’une interview journalistique en 2009 que dès l’âge de quatre ans, il pensait qu’il finirait par être très riche, qu’il bâtirait une maison avec des bâtons qu’on trouve dans les glaces à l’eau, et qu’il quitterait le pays pour la côte californienne.

WSOP Cash

Source: Wikimedia Commons

En route pour Las Vegas

Daniel n’était à l’époque pas destiné au poker. Le jeune rêvait de devenir un professionnel du snooker. Et pourtant, à l’âge de 15 ans, il se lance à la conquête du jeu de cartes. Après avoir obtenu quelques crédits à l’université, il commence sa carrière comme joueur de roulette dans des casinos locaux. À l’époque, Negreanu était un féru des établissements illégaux. Mais c’est à Toronto qu’il fait la rencontre d’Evelyn Ng, une future joueuse professionnelle, avec qui il commence à sortir et avec qui il constitue sa bankroll. C’est par la suite qu’il décide de partir à Las Vegas pour devenir le champion que nous connaissons tous. Aujourd’hui, c’est sur YouTube que vous pouvez suivre Daniel Negreanu.

Une carrière exemplaire dans le monde du poker

Negreanu a, comme beaucoup de champions de poker, eu une importante carrière en ligne. Mais son premier vrai titre a été gagné lors des prestigieux WSOP de 1998. C’est en participant à l’épreuve du Pot Limit Hold'em à 2 000 dollars qu’il a remporté 169 460 dollars. Il est, à cette époque, devenu le plus jeune joueur à obtenir un bracelet. Il a d’ailleurs conservé ce record jusqu’en 2004. Le champion a récupéré cinq bracelets supplémentaires lors d’autres WSOP. Il s’est retrouvé en finale 36 fois. Il est l’une des rares personnes à avoir gagné sur les 3 continents sur lesquels se déroule la compétition.

Les autres projets réalisés par Daniel Negreanu

Si vous n’avez jamais eu la chance d’apercevoir Daniel Negreanu lors d’une partie de poker, vous l’avez sûrement croisé en tant que figurants au cinéma dans de grosses productions. On peut le voir par exemple au côté de Gambit, un mutant des X-Men, en train de jouer aux cartes dans le film intitulé X-Men Origins : Wolverine. En 2008, il endossait à nouveau la peau d’un joueur de poker dans The Grand. Il a même eu la chance d’interpréter son propre rôle dans Lucky You. Daniel a aussi tenté de manipuler un détecteur de mensonges dans la deuxième saison de Sports Science. Il est également figurant dans un clip musical en tant que joueur de poker en compagnie de la belle Katy Perry. Mais ce n’est pas tout, car il a aussi fait une apparition en 2013 dans l’émission Mr. D, diffusée sur la chaîne CBC ou encore dans la série Tilt, traitant du poker, en 2005.

Le philanthrope

À l’heure actuelle, Daniel est l’ambassadeur de GGPoker (un autre casino en ligne) et possède sa chaîne YouTube sur laquelle il publie des WSOP et ses stratégies gagnantes. De plus, il gère son propre site Web où il blogue, ainsi qu’un forum où les fans peuvent discuter de poker et d’autres choses. Le joueur est également un philanthrope, en étant actifs sur des évènements comme Ante Up for Africa dont l’objectif est de collecter de l’argent pour le Darfour. Il a aussi été à l’initiative de rencontres, telles que le Big Swing, une compétition de golf à vocation caritative. Pour finir, il finance également une organisation dont le but est d’aider les enfants aux besoins spéciaux.

Naoya Kihara, l’étoile montante japonaise Annette Obrestad, du poker à YouTube